0 Commentaires

Régime alimentaire pour la maladie de Crohn

Le principe est simple : on ne doit pas se priver d’un aliment ou d’un autre. Une alimentation équilibrée et de bonnes habitudes suffisent largement. Les conseils dans la pratique, sont de mâcher lentement avant d’avaler et de prendre des repas plus fréquemment mais en petite quantité.

Maladie de Crohn : régime alimentaire

  • L’eau :

Il faut boire beaucoup d’eau pour faire face aux vomissements et à la diarrhée, et garder le corps bien hydraté.

  • Les fibres :

Pour plus de confort, il faut simplement éviter les aliments qui produisent des gaz et privilégier les aliments riches en féculents. Il convient également d’augmenter progressivement sa consommation de fibres : il faut habituer l’organisme petit à petit et surtout éviter les carences liées à une alimentation trop restreinte.

  • Les sels minéraux et les vitamines :

Le risque de carence en sels minéraux est prépondérant lorsqu’on est atteint de la maladie de Crohn, que ce soit en faisant face aux symptômes ou en suivant le traitement. Les vitamines concernées sont la vitamine D, La vitamine E, la vitamine K et l’acide folique ou la vitamine B9. Les minéraux concernés en général sont le fer et le calcium. Pour faire face à ce risque de déficit, il faut compenser la perte en consommant beaucoup d’aliments riches en vitamines, en fer et en calcium.

  • Au cas par cas :

Regime alimentaire maladie de CrohnCependant, il n’y a pas de régime miracle pour la maladie de crohn car chaque organisme a son taux de tolérance à un aliment donné et la carence varie en fonction de la région atteinte. Il est donc essentiel d’adapter un régime alimentaire au cas par cas.

Par exemple, avec un traitement à la cortisone, il faut ingurgiter des aliments riches en vitamine D et en calcium. Si l’organisme ne tolère pas le lait pour l’apport en calcium, les produits fermentés comme le yaourt contient moins de lactose. Le cas échéant, les compléments alimentaires aideront à palier à cette carence, uniquement sur avis du médecin. Par exemple, une injection de vitamine B12 est nécessaire aux patients ayant subi une résection chirurgicale au niveau de l’iléon.

Dans le cas d’un traitement aux corticoïdes, le régime strict sur la privation de sel est au centre des préoccupations. Le sel étant à l’origine des effets secondaires de ce traitement, une consommation modérée devrait être moins dangereux. Il suffit d’éviter l’excès.

Le régime pour une personne atteinte de la maladie de Crohn est souvent différent d’une personne à une autre, au quotidien. Cependant, lorsque les poussées surviennent, un régime strict est imposé à tous les patients. Selon le type de diarrhée, il faudra suivre soit un régime sans  résidus soit simplement un régime léger, toujours en consultant l’avis d’un spécialiste.

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

.

Leave a Reply