0 Commentaires

Historique de la Maladie de Crohn

Monsieur Crohn…

La maladie de Crohn tient son nom d’un médecin américain, le Docteur Burril B. Crohn. Au cours de l’année 1932, à l’âge de 48 ans, Crohn et ses confrères new-yorkais Dr. Ginzburg et Dr. Oppenheimer publient un article décrivant les symptômes de la maladie, nommée à l’époque « entérite » ou « iléite régionale ». Plus tard, la maladie portera le nom de l’un de ces observateurs, surement le plus curieux, pour devenir ainsi la maladie de Crohn.

D’hier à aujourd’hui

Quatre-vingts ans après sa découverte et la première parution publique de ses symptômes et effets, la maladie reste encore aujourd’hui plutôt mal comprise et difficile à cerner. Certains éléments pourraient se révéler déclencheurs et se positionner à l’origine de la maladie. On pense en particulier aux points suivant :

  • Le tabagisme qui accentue considérablement la possibilité de développer la maladie. Si elle est déjà présente, la consommation de tabac aurait pour conséquence de renforcer son évolution et d’enclencher des complications.
  • Les bactéries « Mycobactérium Avium Paratuberculosis » (MAP) et Listéria pourraient également être à l’origine de la maladie, ainsi que le virus de la rougeole.
  • L’hygiène de vie : éventuellement, le stress et l’alimentation pourraient causer la maladie.

Ces éléments déclencheurs ne sont que des hypothèses médicales. De nombreuses recherches et études sont menées afin de connaître la cause exacte de la maladie, seule façon de la combattre, de la traiter et donc de définir des soins efficaces.

La maladie de Crohn dans le monde

Les pays industrialisés semblent les plus touchés par cette maladie. Cette réflexion amène les scientifiques à penser que son apparition peut être étroitement liée à l’environnement. En Europe et aux Etats-Unis, la maladie de Crohn semble faire plus d’un million de victimes. Plus précisément En France, se sont près de 3 000 nouveaux cas recensés chaque année.

A l’heure actuelle, l’avancée des recherches entamées depuis plusieurs dizaines d’années, permet de démontrer que les MICI sont plus répandues en Amérique du nord et Europe du nord. D’après les chiffres relatés depuis ces cinq dernières décennies, ce type de maladies ne semble pas prendre le chemin du recul, au contraire, on compte de nouveaux cas chaque année à travers le monde.

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

.

Leave a Reply