0 Commentaires

Guérir la maladie de Crohn

Tous les malades en rêvent. Pouvoir un jour guérir la maladie de Crohn et ainsi laisser ce mauvais souvenir au placard, c’est ce que souhaiterait chacune des personnes atteinte de cette maladie. Cependant, même si des traitements existent pour soulager les symptômes de la maladie, la guérison totale de la maladie de Crohn est encore difficile.

Qu’en dit la recherche ?

La science, la médecine et la recherche mènent un véritable combat pour définir la provenance de cette maladie. Jusqu’alors, elle reste méconnue et tant qu’elle le demeurera, ses chances de guérison apparaissent faibles. Les traitements permettent toutefois de stabiliser la maladie et de donner aux patients une vie proche de la normale.

Il existe bien sur pour certains cas, de mauvaises réactions corporelles aux traitements (allergies, chutes ou montées des globules blancs et rouges, plaquettes et dysfonctionnement des reins…) ou au contraire des absences de réactions. Il est pour ces cas rares, nécessaire de recourir à la chirurgie, le dernier recours.

 Comment éviter la chirurgie ?

docteur maladie de crohnLa chirurgie étant délicate pour les chirurgiens eux-mêmes et très difficile à vivre pour les patients, il devenait indispensable d’élaborer des traitements qui diminueraient son recours obligatoire. Les traitements par Anti-TNF Alpha ont considérablement renversé la balance. Ils ont permis de réduire de plus de 50% le recours à l’hospitalisation en vue d’un suivi constant ou d’une intervention chirurgicale.

 Il en va de soi que les traitements contre la maladie de Crohn élaborés à ce jour rendent la vie plus facile aux patients, même s’ils ne sont pas annonciateurs de guérison. Ils permettent de faire un grand pas vers le bien être des malades. Eviter la chirurgie était l’une des grandes priorités de la recherche.  A défaut de ne pas trouver de procédé miracle pour envisager sa guérison, la médecine  a su toutefois limiter les souffrances. C’est une avancée non négligeable dans l’attente d’une avancée révolutionnaire prochaine.

L’avis des patients

Aucun malade ne dira qu’il est facile de vivre d’une maladie qui ne se guérit pas. Quoiqu’il en soit, les résultats dans le domaine de la recherche médicale ont su limiter les atteintes, les symptômes, les récidives et la progression de la maladie de crohn.

Chaque malade doit adapter son mode de vie en fonction de sa maladie. L’environnement qui reste encore un des facteurs à étudier et à comprendre serait en partie susceptible d’être à l’origine de la maladie (ce ne sont pour l’instant que des théories et hypothèses). Il est donc recommandé à chacun de veiller à s’alimenter de façon réglementée, de ne pas excéder ou de proscrire les aliments déclencheurs et de veiller à toujours avoir des traitements d’avance en cas de voyage prolongé… L’intérêt pour les malades est de vivre un quotidien presque ordinaire,  sans penser qu’ils leur faut des toilettes à proximité, sans devoir surpasser la fatigue, ou de devoir se restreindre à toutes taches professionnelles, car la maladie les en empêchent.

Tout ceci est désormais loin (sauf cas rares) et la maladie de Crohn est devenue bien moins handicapante qu’il y a quelques années.

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

.

Leave a Reply