0 Commentaires

La coloscopie

La coloscopie est une technique d’imagerie permettant de détecter les anomalies au niveau du colon, et de suivre l’évolution de ces anomalies à l’origine de la maladie de Crohn. Le suivi est nécessaire surtout  chez les personnes présentant un risque prépondérant d’apparition d’un cancer du colon. Ainsi, elle décèle la maladie de crohn et les complications possibles.

La préparation de la coloscopie traditionnelle

La préparation débute 10 jours avant le jour de l’examen. On déconseille la prise de médicaments favorisant le saignement. Un test sanguin peut être demandé une semaine avant l’examen, afin de vérifier la bonne coagulation du sang.

Puis, durant les trois jours précédant l’examen, il faut suivre un régime strict sans fibres ni résidus, en favorisant les aliments liquides. La veille, il faut boire une préparation de laxatif afin qu’aucune matière fécale ne soit présente dans le colon. Cela permet d’avoir des images de qualité. Le jour de l’examen, il faut impérativement être à jeun c’est-à-dire ne pas manger, ni boire, ni fumer. Il est vivement conseillé de faire part de ses allergies et autres précédents chirurgicaux au médecin avant que l’examen ne débute.

L’examen

Un sédatif est injecté par intraveineuse au patient. L’anesthésie peut être demandée et suivie, afin que cet examen soit indolore.

coloscopie-mici-maladie de crohnLe coloscope est une tige flexible de quelques millimètres avec une micro-caméra. Il est lubrifié puis introduit dans l’anus, passant par le rectum et le colon, jusqu’à ce qu’il atteigne l’iléon terminal. La manipulation dure environ 10 minutes. A partir de là, l’exploration visuelle de l’intestin, notamment la paroi intestinale commence. On retire progressivement le coloscope au fur et à mesure que l’exploration avance. L’exploration dure environ 30 minutes, mais peut se prolonger selon chaque cas.

Les objectifs d’une coloscopie

L’exploration permet de détecter, localiser et de mesurer l’étendue de l’anomalie. Il est possible d’effectuer un prélèvement de la muqueuse. Celle-ci fera l’objet d’une analyse microscopique afin de déterminer avec exactitude l’anomalie.

Des heures de récupération sont prévues à l’hôpital après l’opération : 2 heures environ. Des ballonnements peuvent surgir après l’examen, mais cela ne présente aucune gravité. Il suffit d’évacuer les gaz. Après l’examen, le patient peut boire et manger normalement.

La coloscopie virtuelle

Il existe actuellement un second type de coloscopie dit coloscopie virtuelle. Le but est le même, mais l’analyse se fait grâce à une reconstruction vidéo en 3 dimensions du corps. Mais la coloscopie virtuelle n’a pas encore fait ses preuves en matière de fiabilité et n’est donc pas pratiquée dans la plupart des établissements.

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

.

Leave a Reply